AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Couloirs et Dortoirs puis ça s'ra tout pour ce soir [Katô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setsuna Mudô
|✂-Directeur-✖|
avatar
MessageSujet: Couloirs et Dortoirs puis ça s'ra tout pour ce soir [Katô]   Mar 26 Juil - 16:08

"Je pense qu'un pensionnat dont les occupants ne seraient que des anges s'avèrerait des plus ennuyeux à diriger. J'ai toujours aimé me compliquer la vie alors, on va dire que ton dossier n'aurait peut-être pas été accepté si tu n'avais pas eu de casier judiciaire. Imagine qu'on sélectionne en fonction du nombre de page de casier, "5 minimum et pas une de moins!""

Laissant un rire s'étendre entre les murs les entourant, le jeune directeur trouvait l'idée absurde mais plutôt bien adaptée pour un quelconque forum de rpg sur le net... Mine de rien, l'idée aurait pu être amusante mais devoir enfermer ses jeunes pensionnaires dans quelques cellules n'aurait rien eu de vraiment divertissant. Et yoru n'aurait plus aucune raison d'entretenir le jardin si les élèves étaient reclus dans leurs cellules, à tourner en rond chaque jour, encore et encore jusqu'à en devenir un peu plus fou qu'avant. Autant dire que pour lui, ça n'avait aucun intérêt. Puis il n'avait surtout pas l'expérience requise pour pouvoir diriger correctement un tel établissement... Puis le personnel ne devait pas être simple à trouver puis à former aussi. Cela allait coûter de l'argent, beaucoup et... Pour le moment, il préférait réellement l'employer pour rénover certaines parties de l'internat qui était, il fallait bien l'avouer, plutôt vieillot.
Encore heureux qu'un bout de plafond ne leur était pas tombé sur la tête, ni à lui, ni à ses élèves ou ses employés. Les dortoirs collectifs étaient en fait provisoires, et, une fois que les travaux allaient être terminés, les élèves allaient pouvoir intégrer des chambres doubles, toutes neuves.
Quitte à repartir du début, autant le faire du bon pied et dans de bonnes conditions. Se sentir bien dans un endroit où l'on atterrit ne doit pas être plaisant à la base, alors... il fallait s'incliner un peu à la hauteur de l'élève pour qu'ensuite, il puisse se redresser de lui-même.

" Hm? Mixtes. Hé bien, tu as de l'espérance tout de même toi. Je vais te dire Katô, nous n'avons pas énormément de filles dans cet internat... Aeris, l'infirmière, que, d'après ton dossier scolaire, je t'inviterais à aller voir, ou à aller voir Hokuto, à toi de voir mais Hokuto est plus... distant que Aeris. Ensuite il y a Shinoa en élève et une petite nouvelle de peu, Hikaru... Sinon, c'est pour ainsi dire déserté par les filles. La population reste principalement masculine, désolé."

Le sourire de Setsuna indiquait qu'il était nullement désolé par la chose... L'internat avait été au départ celui réservé pour la gente masculine lorsqu'il était élève. Puis, une fois qu'il était passé au rang de directeur, il s'était dit qu'il serait bon d'ouvrir ses portes à la gente féminine... Ne sachant pas vraiment pourquoi mais il espérait quelque part que par exemple, certains pensionnaires arriveraient à se relever en même temps qu'une personne avec laquelle ils avaient su nouer quelques liens amicaux. Ou plus... Bien sûr, il n'était pas dupe, des élèves garçons arrivaient à cette même chose mais rien n'empêchait d'accepter des filles et de les faire entrer dans ce processus de cicatrisation parfois long et plein d'étapes barbantes et difficiles à traverser. Autant être armé de patience mais aussi, de beaucoup d'aide, des mains auxquelles se tenir, s'agripper en cas de coup dur. Ils étaient tous égaux ici.

" Dernièrement l'internat subi quelques travaux. Les dortoirs collectifs restent provisoires durant le temps des travaux. Une fois ces derniers terminés nous allons attribuer une chambre double à chaque personne. J'essaierai un maximum de faire en sorte que les élèves s'entendant soient ensemble mais il n'y aura pas de mixte entre garçons et filles. Je n'ai pas encore fait installer un distributeur à préservatifs et je ne veux pas qu'une de mes pensionnaires tombe enceinte malencontreusement et encore moins que ça finisse en orgie dans les chambres... Même si là, je pousse peut-être le bouchon un peu loin."

S'étant arrêté pour attendre Katô dans les escaliers, il ne faisait pas tellement attention à son ralentissement. Disons simplement qu'il évitait qu'il le distance. Ainsi, lorsqu'il le vit reprendre un peu son souffle, il fit mine simplement de le regarder pour lui parler, le temps qu'il récupère. Et comme ça, ils reprirent le chemin vers les dortoirs rapidement, une fois que Katô reprit la marche de lui-même. Ne perdant d'ailleurs pas une miette de ce que disait l'adolescent, il avait noté cette autre personne dont il n'avait eu pourtant aucun écho, haussant un sourcil, il ne put s'empêcher de poser quelques questions sur cet individu qui semblait avoir partagé la vie de Katô bien assez de temps pour qu'il en fasse mention durant cette discussion.
Ainsi, alors qu'ils voyaient tout deux la fin de ces escaliers, le directeur indiqua d'un bref doigt pointé vers la droite la fameuse direction où se trouvaient les dortoirs. L'observant du coin de l'œil, il voyait bien que Katô peinait mais ça ne semblait pas être une chose à laquelle le nouvel arrivant semblait vouloir se laisser aller. Il avait surtout l'air de se faire violence pour ne pas paraître essoufflé, éreinté... Ce n'était pas encore ça bien sûr, mais Setsuna comprenait tout à fait qu'il ne voulait pas passer pour quelque chose de fragile et sur le point de se briser à la moindre brise. Il respectait ça et c'est pourquoi il ne fit pas de pause en haut des escaliers, continuant son chemin en vérifiant simplement qu'il était sur ses pas.

"Je n'ai jamais eu mention d'une autre personne ayant partagée ta vie Katô, mais... Ma curiosité me pousse pas mal à te demander un peu plus d'informations? Je suis directeur mais j'use pas mal de ça pour savoir certaines choses, alors sait-on jamais, si tu n'as pas envie d'en parler je ne vais pas non plus te forcer à me dire ce genre d'informations. ça n'est pas obligatoire mais bon, on a encore un petit bout de chemin à faire jusqu'aux dortoirs alors... autant profiter, non?"

Profiter n'était pas le bon mot mais bon... Tant pis. Passant dans les couloirs tranquillement, une main dans la poche et l'autre en train de tourner la sucette qu'il tenait entre ses lèvres, le directeur continuait sa marche, le bruit de ses talons sur le sol se faisait toujours régulier et assez léger il fallait dire. Plutôt en accord avec sa silhouette fluette, ses mouvements restaient fluides et sans lourdeur la plupart du temps...

Et il semblait, dans sa trajectoire, aller vers une porte qui était bel et bien celle des dortoirs pour garçons.

"On y est presque..."

Ajouta-t-il un peu pour rassurer Katô dans cette ascension qui l'avait pas mal fatigué.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-cloud-and-lollipop.forumactif.com/t16-setsuna-mudo-admin
 

Couloirs et Dortoirs puis ça s'ra tout pour ce soir [Katô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond Clouds and Lollipops :: Internat :: Dortoirs et douches élèves :: Katô, Kuragi-
Sauter vers: