AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Sam 23 Oct - 9:35

A peine avions nous entamé l'automne qu'il faisait déjà froid. Pendant la nuit la température pouvait facilement chuter en dessous de zéro, même le plus froids des hivers anglais n'aurait pas été si mordant pour le jeune britannique, autrement dit :moi, qui s'était installé au pensionnat il n'y a pas si longtemps que cela. Oui en effet le froid mordant m'avait pris au dépourvu, je n'avais encore jamais connu ça, moi qui était habitué à la pluie et à de très rares chutes de neiges, cependant très peu de givre, les moyennes de température approchant souvent le zéro sans pour autant dépasser la frontière du négatif.

- Ca caille bordel ...

Voilà ce qui pouvait facilement résumer ma situation : je me les pelais ! Forcément je ne m'attendais pas à un froid si mordant ! J'avais donc fouillé les cadeaux d'adieux de toute la smala anglaise en soupirant parfois de lassitude, ou de manque je ne savais pas, afin de dégoter quelque chose de chaud. J'ouvrais le paquet de Axel. Un Harrington totalement neuf : Une chance que j'avais eut d'avoir un ami comme lui, qui connaissait particulièrement mes goûts en matières de vêtements. Je l'avais enfilé en vitesse par dessus mon haut fin, déchiré par endroit et épinglé un peu partout avec quelques patch cousu à l'arrache sur le devant, avant de partir m'aventurer un peu dans le coin, ayant un petit trafique à faire ... Ou plutôt à liquider. Je frissonnais en sortant du pensionnat et suivais au hasard les plus petites pistes, devinant facilement qu'elles n'étaient pas tellement empruntées donc qu'elles mèneraient surement à des endroits bien plus que tranquilles. Pendant ma marche, je m'efforçais à résister à la tentation de me poser au sol afin de commencer à rouler, mes doigts engourdit glissant le long du petit sachet plastiqués, m'arrachant de petits sourires discret.

Je continuais à marcher sans vraiment savoir où j'allais, fixant le sol, les yeux humidifiés à cause du froid, les jambes engourdies et quelques frissons venant s'ajouter a mes soupirs irréguliers mais cependant profonds. Je relevais le visage en m'arrêtant les yeux grands ouverts. Je venais de dégoter LA planque par excellence ! Une vieille bicoque abandonnée, recouverte de lière, de mousse, de jeunes arbres en tout genre. Les vitres y étaient cassées et la porte surement verrouillée ... Mais enfin si je parvenais à y entrer je pourrais certainement me réchauffer un minimum et me rouler le joint que j'attendais avec impatience. La végétation n'y étaitpas très dense et on pouvait facilement voir si quelqu'un arrivait ... Juste une chose qui ne serait pas camouflable : L'odeur de l'herbe ... Ca ... Je n'y avais vraiment pas pensé plu tôt et j'aurais franchement dût .... Sans compter que comme les vitres de la maison étaient ouvertes et que le vent était levé ... ca n'allait pas arranger les choses ... Mais ... Depuis quand est-ce que je me souciais de cela !? Merde ! Je suis un punk !

Je poussais la porte avec force. Rien. Elle restait close. Mon hypothèse était juste .... Cependant les fenêtre brisées par endroit pourraient faire en sorte d'être des entrées ... Potentiellement dangereuses, certes ... Je donnais un coup de coude dans ce qu'il restait de verre au niveau du rebord pour le faire tomber, ce qui ne fut pas difficile. Par chance : aucun égratignure ! Encore heureux ! Mon blouson était encore tout neuf. Je me hissais en soupirant sur le rebords avant de me laisser tomber à l'intérieur. Il faisait sombre mais cela ne m'intimidais en rien, de toute évidence, je resterai à côté de la fenêtre pour faire ce que j'avais à faire. J'allumais mon portable avant de mettre une chanson. London's Burning par The Clash. Je soupirais en sortant mes feuilles, mon tonkar et le sachet de ma poche, commençant à rouler distraitement mon spliff. La musique raisonnait dans le bâtiment et l'odeur reconnaissable de l'herbe me montait déjà au narines.


- Ca c'est de chez moi ! Ca se sent !

Je me plongeais cependant dans diverses rêveries, me souvenant du visage de mes amis ... De tout les détails des bas-quartiers de Londres, là où tout était possible, les concerts ... Les vieux immeubles désaffectés, les soirées ... Je soupirais mollement en repliant légèrement mes jambes contre mon corps avant de sursauter à un bruit à l'extérieur.

- Merde putain !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Lun 25 Oct - 15:10

Un air ennuyé collé sur le visage, Tetsuya fessait pour la troisième fois de la journée le tour de l'internat.
Il s'ennuyait à mourir c'était un fait qu'il devait avouer.
Changeant d'endroit parce que les couloirs commençaient à lui faire perdre la tête, il sortit dehors pour profiter de l'air frais et des joies de la nature.


- Brrrrr !

Arrêt sur pause, il fessait froid et vue comment Tetsuya était fringué il sera malade d'ici deux, trois jours. Pestant donc sur son pantalon toué un peu partout et son t-shirt tout fin, il soupira en se traitant comme d'habitude d'idiot interplanétaire.
Mais, il décida de resté dehors quand même, la flemme d'aller se cherché une veste ou d'aller se changer.
Il avança donc vers la maison abandonnée. Il allait souvent là-bas quand sa chambre l'ennuyait. Comme maintenant. Puis au moins, il était sure d'être tranquille ! Enfin c'est ce qu'il pensait ...
Il s'en approcha donc et se craqua les doigts, prêt à jouer au singes !
Pourtant, un détail l'arrêta dans son élan....une fenêtre brisé ? Il ne s'en souvenait pas ... Mais, peut-être que finalement il n'était peut-être pas le seul à aimer les endroits pleins de solitude comme celui-ci....même si au fond Tetsuya n'aimait pas vraiment être seul. C'était une pile mais il le cachait bien depuis son arrivé ici.

Ne cherchant pas plus loin, il grimpa dans un arbre et s'hissa au rebord d'une fenêtre du premier étage. Cette pièce là étant la seule où il se sentait vraiment bien. Puis il y avait un canapé....vieux certes mais c'était mieux que de poser ses fesses sur le sol pleins de poussières.
Il marcha donc vers le dit canapé, le parquet craquant sous ses ranger dans un bruit...plutôt sinistre.
Mais il arriva enfin jusqu'au canapé et s'écroula dessus en soupirant. Malgré tout, il n'avait rien à faire.
Et une odeur bizarre planait dans l'air....il se douté bien de se qu'il sagissait mais.....n'était-il pas sensé être seul ?
Puis il reporta son attention sur une musique qui venait d'en dessous. Il ne l'avait pas entendu à force de penser. Il n'était effectivement pas seul...
Et bien sur, idiot comme il est il n'avait rien remarqué. Bravo l'asticot.
Mettant son cerveau en mode "play" il se leva et marcha vers la porte qu'il ouvra doucement pour être un minimum discret même si il avait surement était repéré depuis un bon moment déjà.
Son seul souhait était qu'il ne sagissait pas d'un surveillant. Être collé n'était pas vraiment son but du jour même si il adorait embêter le monde.
Dans le couloir, il fessait nuit et il ne savait vraiment pas où il mettait les pieds en s'avançant vers les escaliers.
On pourrait presque croire à un film d'action ou d'espionnage complètement bidon, le genre de film que Tetsuya n'aimait vraiment pas en faite.
Baffe mental, il avait sérieusement un problème.
Il commença donc à descendre les marches qui fessaient elles aussi un bruit de craquement bizarroïde tout droit sortie cette fois-ci d'un film d'horreur.

Essayant en fin de ne rater aucune marche pour ne pas avoir l'air idiot même si là il était seul, il arriva saint et sauf en bas puis s'approcha de la porte d'où venait l'odeur et la musique.
Maintenant qu'il en était arrivé à là....il hésitait.
Ou comment ressembler à un clochard posé devant une porte close. Mieux vaut ne pas chercher à comprendre ce qui lui traversait l'esprit. Ca pourrait faire vraiment peur.
Il secoué à la tête, cette odeur le fessait divagué et ses pensées dérivait sérieusement. Parfois il se fessait peur. Peut-être qu'il devait aller voir un psy.....oui et même en urgence.
Il devrait partir, mais, rien que pour la musique il avait décidé de resté. Un fou reste un fou, et il voulait vraiment savoir.

La curiosité était un vilain défaut c'est vrai mais on ne s'appel pas Tetsuya pour rien. Même si ça n'a rien a voir
bien sur....
Après avoir gonflé ses joues, il posa sa main sur la poignet et essaya d'ouvrir la porte.
... Fermé bien évidement ...
Là, maintenant il devait vraiment avoir l'air idiot. Mais aucune porte ne résiste à Tetsuya.
Enfin part peut-être celle-là....
C'est donc sous une envie bizarre qu'il donna un coup de pied dans la porte qui, comme par magie s'ouvrit.
Laissant apercevoir un jeune homme au style...punk de l'autre coté de la pièce entrain de fumer tranquillement...ou pas il ne le savait pas vraiment.
Mais pour Tetsuya, une genre de gêne c'était emparé de lui. Pourquoi il avait fait ça au faite ?
Bien sur il n'en savait rien. Mais il regardé le jeune homme devant lui....l'air bizarrement neutre.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Lun 25 Oct - 17:41

Je n'avais pas vraiment fait attention à tous ces craquements qui m'étaient parvenus aux oreilles il y a une trentaine de seconde et j'étais resté plongé dans ma bulle, jouant avec les anneaux de mes oreilles tout en inspirant dans mon pétard. J'étais au calme, la musique se finissait sur quelques rythmes bien bourrus avant de céder sa place au silence. Et là j'ai cru que j'allais finir par louper un battement cardiaque. La porte venait de s'ouvrir à la volée, en furie, appelez cela comme vous le voudrez, pour laisser place à un jeune homme, assez fin et petit, blond, bref un garçon commun dont le visage ne me revenais en rien. Je me redressais en grognant, me levant en titubant légèrement à cause des fourmis qui s'étaient logées dans celles-ci avant de le fixer en fronçant mes sourcils au dessus de mes yeux bleus. Je n'allais pas y aller par quatre chemin pour lui dire de ne répéter ça a personne, s'il le faut, j'irais même jusqu'à le menacer, s'était tout à fait mon type de caractère, sans compter que je recherchais le calme afin de me préparer mentalement à être mélangé à la foule aux idées tellement différentes des miennes. Et puis même ! C'est la que venait de griller une petite ampoule dans ma tête cendrée. J'allais quand même pas me faire remarquer dès le premier jour ? ... Si ? Enfin, il n'y avait pas grand chose avec quoi le pauvre petit jeune qui venait de pointer le bout de son museau puisse se sauver la mise.

Je l'ignorais l'espace de deux taffs afin de terminer mon pétard, le fixant, toujours stoïque.

- Oui ? Tu comptes pas le répéter hein ?


Vaudrait mieux pour lui que non. Je m'étais considérablement approché de lui, comme pour l'intimider en gardant l'air le plus sérieux qu'on puisse avoir, me redressant le plus possible, mettant en évidence mon torse, présentant la haut décousu et customiser ainsi que le pantalon en jeans, déchiré lui aussi, rentré dans mes Doc Martens bordeaux usées elles aussi. Je balançais le mégot après lui avoir montré, tout en plongeant mon regard froid dans ses yeux améthystes, remarquables, je devais bien l'avouer. A cette réaction : deux choix se défiaient : Soit il allait partir en pleurnichant après m'avoir juré qu'il ne le répèterai pas, soit il restait stoïque lui aussi et me renverrai hier. Ce que je ne prendrais pas bien bien sûr. Sans prendre en compte mon état qui se comparait facilement à celui d'une pauvre larve, une sorte de loque en quelques sortes, je serais sûrement pris d'un élan de colère et je plaquerai au sol afin de le ruer de coup, vu mon état assez bagarreur et névrosé. Il ne réagissait pas tout de suite et je me rapprochais en le fixant avant de lui sortir instinctivement cela :

- Do you understand ?

Et voilà que je venais de lui balancer une phrase en anglais ... Si ça se trouve il ne comprendrait pas cette langue et finirais par croire que je voulais lui arracher la tête mais ... Non ... A vrai dire je lui avait simplement demandé s'il avait compris ce que je lui avait dis il n'y avait de cela qu'une dizaine de secondes. Un sourire quelque peu amusé à cette pensée se dessinait alors sur mes lèvres et je finissais par pratiquement m'étouffer en pouffant de rire. J'étais dans un sale état. Là, à cet instant précis, jouait dans ma tête The Logical Song de Supertramp. En temps normaux j'oubliais toujours la mélodie et le passage endiablé du saxophone, une magnifique pièce de musique des années quatre-vingt. Mais enfin ! Je m'égarais tout seul dans mon délire et entrepris de me concentrer un peu plus sur le petit blond qui à priori ne savait pas s'il devait me considérer comme fou ... Ou non. Qu'il fasse ce qu'il veut après tout ! Il était libre de vivre. Tout comme moi ! J'étais donc libre de fumer mon herbe, une chance qu'il soit arrivé une fois que ce bijou soit terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Jeu 28 Oct - 14:15

Comment résumer la situation dans laquelle se trouvait Tetsuya ... Lui même n'en savait rien. Il était là, devant un type complètement .. stone si on peut dire, qui le menaçait presque.
Et bien sur, Tetsuya tellement habitué de ce genre de "situation" ne réagis pas du tout. Il le regardait simplement, les questions fusant dans son petit cerveau tout vide.
Répéter ? A qui ? Il ne connaissait pas grand monde ici et à quoi cela lui servirait de tout raconter à un surveillant ? Surement rien.


- Pourquoi je le dirais ... je ne te connais pas ... et tu fais ce que tu veux, je m'en fiche.

Il parlait calmement, les mains dans les poches. En faite, il craignait juste d'énerver celui qui avait l'air fou devant lui. Se prendre des coups n'était pas son passe-temps favoris il faut l'avouer. Même si il savait les encaisser, plutôt bien d'ailleurs.
Il secoua la tête, voilà qu'il divaguait à nouveau et ce n'était pas vraiment le bon moment.
N'empêche, en réfléchissant bien, c'est la rencontre la plus bizarre qu'il a fait depuis son arriver.
Il était déjà tomber sur, un déprimer, une folle des acrobaties, une gentil jeune fille et ... un punk fou ?
Il ne savait pas vraiment comment le qualifier dans sa tête. Surtout qu'il ne connaissait pas son nom et, ça l'étonnait vraiment qu'il se présente à lui.


Tetsuya jouait avec le piercing qu'il avait sur la langue. Il le fixait toujours, le détaillant presque du regard même si ça pouvait paraître impoli. Il ne bougea même pas quand il se rapprocha de lui. En faite, il restait incroyablement neutre.
Mais là, haussement de sourcil, il avait parler en anglais et très bien en plus. Lui qui avait l'habitude du faux accent. Il devina qu'il parlait couramment l'anglais rien qu'à l'entendre. Surement l'était-il ?
Enfin c'était pas important et il s'en fichait. Mais, Tetsuya était sure que d'un coté il se payait sa tête. Surtout en entendant son rire, rire limite fou.
Et bien sur, Tetsuya, d'un naturel très chiant ne pu s'empêcher de lui répondre......en japonais.


- Wakarimashita ~

Dire qu'il avait compris en japonais était peut-être une erreur qui allait réveiller la bête. Mais c'était de toute façon trop tard maintenant. Et Tetsuya restait toujours aussi neutre face à lui. D'un coté, il l'intriguait.
C'est vrai quoi, depuis son arriver c'est presque ce qu'il y avait de plus intéressant. Enfin, si ça finissait pas mal bien sur.
Mais il est vrai, que ce genre de rencontre n'était pas habituel pour Tetsuya, mais alors pas du tout du tout.
Il se demandait maintenant, ce qu'il allait se passer. Peut-être aurait-il du prendre Kei avec lui avant de descendre. Ca ne se serrait peut-être pas passé de la même façon si il aurait ouvert la porte avec un serpent autour du cou.
A testé pensa t-il. Oui vraiment c'est une chose à faire.
Personne ne savait qu'il cachait un serpent ici. Dans cet endroit même. Il devait en parler, il le savait mais, qu'on lui dise non serait la pire des chose. Il ne voulait pas s'en séparer.
En plus, Kei était dans la pièce juste au dessus mais, si il montait le chercher pour revenir après il aurait vraiment l'air idiot et celui en face de lui pourrait rire encore plus.
Enfin c'était pas important, mais le voir se payer sa tête lui donnait envie de mordre. Oui, c'est peut-être bizarre comme envie mais il ne faut jamais chercher très loin dans l'esprit du petit blond.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Jeu 28 Oct - 15:08

Je haussais les sourcils tout en le regardant, posant une main lasse sur son épaule en souriant.

- Tu me plais bien toi ...

Sans arrières pensées bien sûr ! Ouais ... Il avait pas l'air d'être trop peureux, pas une lopette comme on peut en trouver pas mal dans les quartiers d'un peu toutes les villes en France. Mais enfin .. Le japonais n'était pas tellement mon fort ... Je m'en tenais à la langue locale, à mon anglais et à un peu d'italien. Sa tête blonde me rappelais quelqu'un que j'avais laissé derrière moi ... Et dont je revêtais actuellement le blouson ( COMME MOI 8D <3), ce Harrington que je lui avait emprunté si souvent aux soirées lorsque j'avais froid ... Comme un vrai petit ... Couple. Je manquais de m'étouffer en pensant à ça. Pourquoi je pensais à ça d'abord ? Malgré moi, mes joues rosirent légèrement, ce qui était déjà occasionné par le froid. je me détournais en ramassant ma chaîne qui s'était accrochée au radiateur sans même que j'y fasse attention. elle s'était d'ailleurs arrachée de mon pantalon. Je soupirais, déjà que je galérais à l'enlever du tuyau du radiateur en fonte, il fallait encore que je la remette à mon pantalon.

Après quelques secondes de combat et surtout après de nombreux jurons choquants, je parvenais enfin à la décrocher de là. C'était déjà une bonne chose de faite ... Ne restait plus qu'à la passer dans le pantalon. je me tournais légèrement sur moi même pour pouvoir la fixer derrière moi tout en essayant de voir ce que mes deux mains engourdies tentaient de faire à cet instant. J'avais l'air bien malin à chanceler comme ça, mais mes grognements et mes jurons devaient sûrement intimider quelque part le jeune homme. Là, il valait mieux qu'il me laisse seul dans ma galère s'il ne voulait pas que je m'énerve pour un rien. après maints efforts surhumain ne serait-ce que pour écarter le petit bidule de fer genre porte-clef afin de la passer dans la lanière de mon pantalon, je finissais par accrocher le mousqueton à l'avant., au niveau de ma ceinture. Le tout pendait mollement sur ma cuisse, faisant de léger cliquetis répétitifs. Mais enfin. Ma bouche était pâteuse et j'en avais plus que marre de mâchouiller du vide, un des inconvénients de la fumette ... Bien que les effets étaient particulièrement plaisants.


- Y a pas quelque chose à boire ? Et aussi un radiateur pour me réchauffer ! Ça caille ici !

J'ajustais mon blouson sur mes hanches, le descendant légèrement histoire de me réchauffer les fesses. Quelle idée aussi ... De venir dans une maison abandonnée ... Voire même d'y couper le chauffage. Je commençais à y voir plus clair, mes yeux habitués à l'obscurité. Par contre j'avais un peu de mal à me faire à cette odeur de vieux, de pourris, de moisis ... Appelez cela comme vous le voulez ... C'est pour cela que j'avais préféré la place près de la fenêtre malgré le froid. En même temps ... On ne pouvait pas tout avoir.J'avais beau me plaindre de la bouche pâteuse, il n'allait pas sans dire que la soif venait elle aussi me prendre d'un coup. De la soif ? NON ! Simplement l'envie d'un peu d'alcool, bière ou autre. Et puis il n'avait pas vraiment l'air méchant ce petit blond qui me faisait face. Après tout, plus on est de fous, plus on rit. C'est bien ce que dit le dicton non ? Je pouvais bien mettre ma froideur d'un côté. Et puis ici, je n'avais pas tellement envie d'être seul, sans compter que ce pays était tellement différent du mien. Un petit auxiliaire afin de m'aider à me fixer des repères serait le bienvenu. Je soupirais avant de reprendre, sortant de la pièce en passant devant lui, comme pour m'inviter à lui tenir compagnie de moi-même.

- Bref ... Je suis à ce pensionnat dont pas mal de gens parlent ... Ca va faire un week-end à peine. J'ai rencontré personne depuis, sauf l'administration assez rapidement. Au fait. Moi c'est Kevin.


Je me dirigeais alors vers les escaliers branlants (pas de sous entendus ... Merci) qui ne me rassuraient en rien. Heureusement que je ne dépassais pas les soixante kilos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Jeu 28 Oct - 16:05

Tetsuya pencha légèrement la tête en notant ce changement d'attitude. D'un coté, il en était content, il était toujours en vie. Mais, il est vrai que de passé au type fou au .. type limite sympa était légèrement bizarre.
Cependant, le petit blond n'en dit rien et à la place, l'observa batailler avec sa chaîne. C'était presque drôle il devait l'avouer et un petit sourire discret naquit sur ses lèvres.
Il avait pensait à lui donner un coup de main mais, pour une quelconque raison obscure quelque chose lui disait de le laisser se débrouiller.
Fixant toujours cet inconnu, et trop partit dans ses pensées, il sursauta légèrement en entendant sa voix mais ne perdit pas son self control.


- Il y a à boire, mais pas de radiateur qui marche.

Voilà une réponse constructive à la Tetsuya. Mais, il devait avouer qu'il n'avait pas tord. Il fessait terriblement froid. Tetsuya en avait l'habitude mais ce n'était pas une raison pour resté dans le froid et attraper la mort.
Mais si il y avait bien un endroit ici où l'on pouvait se sentir bien. C'était la pièce qui se trouvait à l'étage.
Tetsuya l'avait même nettoyé vue qu'il venait ici assez souvent pour s'occuper de son serpent.
Il voulu ouvrir la bouche pour le lui dire mais, il fut plus rapide et passa à coté de lui pour quitté la pièce comme si il avait lu dans ses pensées.

Il se retourna vers lui, un nouveau ça il en était sure. Il l'aurait surement vue sinon. Le rater est plutôt difficile mais passons. Tetsuya était content quand même, il avait l'air plutôt gentil dans le fond.
Souriant, il le suivit quand il commença à monter les escaliers et passa même devant lui. Le guidant jusqu'à la pièce qui se trouvait au dessus de celle où il se sont ... rencontrer.


- Il n'y a qu'une pièce .. vivable ici....Et mon nom est Tetsuya..

Il ouvra ensuite la porte, dire que cette pièce était vivable était un grand mot certes. Mais par rapport aux autres elle l'était largement.
Pour tout dire, elle était plus lumineuse. Un canapé, vieux il faut le dire, posé au milieu avec, contre un mur, une genre de malle où dedans se trouvé le trésor même du petit blond. De l'alcool, mais ça personne ne devait le savoir. Oh non personne de chez personne.
Dans un coin, si on regardait bien se trouvé un petit vivarium. Tetsuya l'avait installé ici pour que son serpent soit caché.
Là par contre, il tourna la tête vers Kevin. Et si il n'aimait pas les serpents ? quelle serait sa réaction ?
Il ne voulait pas savoir... mais alors pas du tout.
Tetsuya ne voulait pas voir Kei finir par voler par la fenêtre suite à une crise. Ca a déjà faillit arrivé une fois et c'est traumatisant, à vie.

Il alla enfin de compte s'assoir sur le vieux canapé. Fixant le mur où se trouvait plusieurs dessins fais au marqueur. Oui, Tetsuya c'était bien amusé, très bien même.
Il avait fait ce cet endroit terrifiant, un endroit ... moins terrifiant. Enfin c'est ce qu'il pensait du moins.
Et ça avait surement l'air bizarre comme ça mais au moins il se sentait bien.
Il invita même Kevin à s'assoir sur le canapé. Bien plus confortable que le sol dure et glacé.
Tetsuya ne fixait pourtant que le mur et les divers dessins. Il y avait encore de la place, beaucoup de place. Mais il aurait l'air idiot si il se mettait à dessiner sur le mur maintenant.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Jeu 28 Oct - 16:45

Il me rattrapait bien vite dans les escaliers. Il faut dire qu'il avait l'assurance d'un montagnard en randonnée ... Bon okay cette image n'était pas très parlante, d'autant plus qu'il était difficile de l'imaginer avec une paire de chaussure de randonnée, une chapka et une doudoune bien chaude mais enfin ... Pour résumer : il connaissait les lieux en bref. Contrairement à moi qui avait cette petite once d'hésitation à poser le pieds sur les marches craquantes, en même temps ça faisait froid dans le dos et j'avais de gros doutes quant à l'âge de ces escaliers droits que l'on trouve surtout dans les château abandonnés, ce qui faisait bien flipper. Mais enfin, juste pour une trouille dans le genre où un tueur viendrait regagner son repère, c'était des histoires plus effrayantes encore que celles des malédictions, des vampires, de lycans ou même de fantôme. Ce n'étaient que des fantasmes basés sur des hallucinations ou d'autres légendes urbaines très peu intéressantes de par leurs absurdité. j'en étais donc venu au sommet de l'enchaînement des marches de bois ... Vivant. En même temps une chute d'un étage, à savoir trois ou quatre mètres, n'allait pas être si dangereuse que cela ... Au dépend d'un poignet ou d'une quelconque articulation. Soit, les couloirs décrépit étaient décris de façon étrange par mon cerveau totalement étouffé dans la fumée psychédélique de mon pétard. Je ne voyais pas très clair, ne marchais pas droit et ne pouvais en aucun cas délimiter le contours des objets qui étaient tous floutés devant mes yeux bleus, sûrement ravivé de rouge sanguin qui me caractérisaient tellement après un bon petit joke.

Je continuais à le suivre. Il se présentait, Tetsuya. Un japonais, cela ne m'aurait pas étonné vu la réponse de toute à l'heure et à première vue il connaissait vraiment bien les lieux. Pas un seul radiateur utilisable pour se réchauffer un peu mais heureusement quelque chose à boire, n'ayant pas eu de précision, j'espérais par dessus tout avoir accès à une petite bouteille d'alcool, même de la bière bon marché. Le mieux restant encore une bonne bouteille de Jack Daniel's mais enfin, je n'espérais pas trop. J'entrais donc à sa suite dans une petite pièce, assez bien éclairée et plutôt accueillante. Elle était aménagée avec les moyens du bord certes, mais me rappelait les différents squattes que le groupe Londonien avait installé avec moi dans la vieille usine désaffectée. Ici aussi de nombreux souvenirs fleurissaient. Ma première fois avait eu lieu avec une amie sur un canapé semblable à celui-ci, bon okay j'étais un peu bourré mais enfin ... je souriais en me souvenant de mon inexpérience et à toute les boulettes que j'avais pu faire ce soir là ... Le pire dans tout ça c'est que ce n'était même pas suite à s'être mis en couple, non, c'était effectivement parce que nous étions tout deux totalement défoncés par l'alcool et ces étranges cigarettes dont quelques uns seulement ont le secret, dont moi maintenant. Après avoir ressassé ces souvenirs, mon regard vint se poser sur le la petite boîte de verre au fond de la pièce et je m'en approchais en plissant les yeux. Il était très difficile d'y voir quelque chose en raison du manque de luminosité mais enfin, il revint vers le canapé en s'y laissant tomber mollement.


- Bon ? On s'ouvre une bouteille ?

Je n'étais pas vraiment curieux quant au terrarium, ou au vivarium, je ne savais pas, qui était installé dans le fond de la pièce et quelque part je n'étais pas vraiment pressé de savoir ce qui s'y trouvait. Je n'aimais pas les insectes, les lézards me plaisaient moyennement, sauf les gros bien sûr, et je me méfiais particulièrement de certains serpents, comme les cobra royaux ou autre couleuvres et crotales.La seule et unique chose qui comptait à mes yeux en cet instant était de boire quelque chose, histoire de terminer l'après-midi en beauté. Peut-être même passer un petit bout de la soirée ici, si demain nous ne nous ferions pas prendre par les pions. J'étais le roi pour improviser des aventures dans le genre. Mais enfin, si il n'y avait ni électricité, ni gaz, ni eau, se serait difficile de s'occuper à moins de faire plus amplement connaissance ... ou encore ... J'écarquillais les yeux suite à cette pensée et je secouais la tête. Non mais ça n'allait pas ? La beuh m'était montée au cerveau ou quoi ? Je soupirais en reposant mon regard saphir et sanguin dans les yeux violacés du jeune homme, attendant sa réponse avec impatience, un léger sourire en coin sur le visage. Pour quoi allais-je passer cette fois ? Un pervers ? Un crétin finit ? Ou alors, simplement une personne totalement à l'ouest ? bref, j'espérais simplement qu'il ne me prenne pas pour un fou ... Ou alors je pourrais lui montrer les effets de la beuh un peu plus tard dans la journée ! Ca s'était une bonne idée, se taper un trip tout les deux pour ensuite s'inventer une histoire totalement improbable !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Jeu 28 Oct - 17:58

Trop occupé à fixer le mur, Tetsuya en avait presque oublié la présence de Kevin dans la pièce. Il faut dire aussi qu'aucun d'eux ne parlait vraiment alors il se mettait à penser.
Mais en faite maintenant, en y pensant bien, il avait envie de connaitre Kevin. C'est vrai quoi, il n'était pas comme tout ceux qu'il avait rencontré jusqu'ici.
Cette rencontre était bien plus intéressante dans le fond.


- Hm ... ouais allez, hors de question que je boive tout ça tout seul de toute façon.


Lui offrant un sourire, minuscules certes mais comme on dit, il faut un début à tout. Il se leva et se dirigea vers le mur en saisissant au passage son marqueur.
Le temps que Kevin se décide à choisir laquelle ouvrir il pouvait bien continuer son art, non ? Bien qu'il se soit pas énorme.
Ecrivant des mots en japonais qui n'était rien d'autre que les paroles d'une chanson. Il avait détourné son attention de Kevin. Emporté par une certaine mélodie dans sa tête. Mélodie triste qu'il avait un jour composé pour son frère.
Il secoua la tête et lâcha le marqueur une fois le dernier kanji de la chanson inscrit sur le mur. Ce n'était ni le moment ni l'endroit pour penser à ça.
Se retournant ensuite vers Kevin les mains dans les poches, il s'avança vers le canapé pour s'y affaler dans un petit soupire.


- Je n'ai que ça part contre ... et y a pas grand chose à faire.

Il faut dire aussi que tout était dans sa chambre à l'internat. Seul l'alcool était ici pour ne pas qu'on sache que c'est à lui si quelqu'un tombe dessus. Car même si ça ne se voyait pas, Tetsuya en avait dans le cigare.
Il n'était pas bête du tout. Du moins il n'avait pas l'air bête dès la première impression.

- Oh, j'oubliais, si tu veux fumer ... évite d'enfumer mon serpent ..

Il se gratta la tête, voilà c'était dit. Pas besoin de le cacher de toute façon. Il espérait juste qu'il n'ai pas cette peur pour les serpent .. Ce serait .. vraiment ce qui casserait tout.
Surtout que Tetsuya se sentait bien. Dans son élément et en plus il n'était pas tout seul avec sa bouteille et ses souvenirs.
Puis en y repensant, ça lui rappelé ses sorties nocturne avec Kairi sa meilleure amie. Tout les deux passaient le plus clair de leurs soiré dans une maison abandonnée près de l'orphelinat où Tetsuya a grandit.
Un endroit calme en apparence mais qui était un vrai enfer pour certaine personnes. Comme Tetsuya.
C'est pour ça qu'il était maintenant content d'en être sortit. Même si les soirées avec Kairi lui manqué beaucoup.
Mais bon là il ne voulait faire qu'une chose. Connaitre Kevin. C'était bizarre de penser ça alors qu'il y a même pas une heure il l'a traité de fou mais maintenant. Il n'avait plus rien de fou en regardant bien, il avait un beau visage même.
Herm, peut-être que la fumer lui était monté jusqu'au cerveau et l'avait déréglé. Pendant une seconde il cru avoir pensé que Kevin était beau. Bien que ça ne soit rien de grave. Il ne devait pas commencé à penser bizarrement. Ce n'est jamais une bonne chose.
Non, effectivement la fumer était mauvaise pour lui. Très mauvaise.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Ven 29 Oct - 14:39

Je m'étais donc laissé tomber dans le fauteuil dont les ressorts avaient émis un petit grincement strident me faisant afficher un léger rictus sur mon visage inexpressif. Je venais doucement contre le dossier en soupirant réfléchissant à deux ou trois petites choses. L'inventaire des différents objets dont je disposaient étaient : Un couteau suisse, mon téléphone, mes bijoux, mon baladeur, des épingles, des médiators et un peu d'argent. Rien de vraiment utile pour permettre de s'amuser pendant quelques temps, enfin si, seul j'aurais pu écouter de la musique et envoyer quelques messages à me amis ... Mais je n'en ignorais pas les règles de savoir vivre et de politesse que je devais appliquer maintenant, envers Tetsuya. Je me plongeais donc dans la lune dans l'espoir de trouver quelque chose à faire. Parler n'allait certainement pas nous occuper pendant toute l'après-midi et toute la soirée. Mais enfin, notre planning assez amaigri se retrouverait sûrement quelque peu agité par la faim qui dans quelques heures ne tarderait pas à nous tenailler l'estomac. Ayant assisté à plusieurs soirées à jeun, je pensais pouvoir tenir pour aujourd'hui. Mais qu'en était-il du petit blond qui se trouvait dans la même pièce que moi ? J'ouvrais mes yeux avant de les poser sur le mur tagué. Je me mordillais la lèvre en imaginant ce que nous pourrions apporter comme décoration si l'on oubliais tout ce qui était de l'électricité et du mobilier. Déjà, un bon coup de ménage pour dégager la couche de poussière qui jonchait le coin de la pièce mais aussi recoller ou arracher la papier peint tombant mollement dans le vide. C'était déjà ça ! Sans compter la fenêtre sale qui filtrait la lumière, l'empêchant de passer par endroit. Je me redressais en me rapprochant des placards, tendant le bras pour en ouvrir un et sortir des bouteilles diverses.

- Tu tiens bien l'alcool j'espère ?


Un petit sourire naquit sur mes lèvres et une lueur de défi prit place dans mes yeux. Si quelque part dans la maison il y avait de petit shooter ... Tout serait parfait. Tester notre endurance et la capacité de notre foie serait une bonne occupation. Nous finirions surement totalement cassés l'un et l'autre mais bon, il n'y avait pas encore cours donc à quoi bon se priver ? Et puis tant que personne ne le savait pourquoi ne pas en profiter. Je regardais la bouteille. C'était du whisky, il n'avait pas l'air trop dépassé et semblait être de bonne qualité. 45.6 % d'alcool. Je pense qu'une quinzaine de shooter feraient l'affaire pour moi, peut-être même un peu plus. EN tout cas, j'étais habitué à une bouteille de Jack Daniel's et je comptais bien dépasser ce record ... Au moins pour rattraper Axel et Maxim qui eux pouvaient facilement s'en faire trois à eux deux.

Je retirais le bouchon avant de respirer légèrement la liqueur ambrée. elle était tout juste aromatisée à la cannelle, ou au café, et semblait nous promettre bien des surprises. En parlant de surprise, le petit blond devait m'en réserver pas mal lui aussi. Le vivarium que j'avais remarqué au fond de la pièce abritait donc un serpent ... Je redoutais quel type de serpent il pouvait bien accueillir entre ses vitres impeccables. Mais ... Une seule chose me triturait l'esprit ... Avec le froid de canard qui régnait au dehors, sans électricité ni gaz ... Comment pouvait il maintenir une température assez chaude pour un serpent ? Il faut savoir que la plupart de ces bestioles vivent dans des climats chauds parfois même humides et ont donc besoin ... De chaleur et d'humidité. Logique. Je souriais en coin à la seule pensée de cette logique infaillible dont je venais de faire preuve. Quel boulet je pouvais être parfois. Sans le vouloir en plus ! Je battais les records. Je me levais donc après une petite gorgée, me dirigeant vers la fenêtre en glissant ma main dans les poches de mon pantalons avant d’en sortir les deux objets dont je ne me séparais jamais. A savoir : Mon briquet et mon paquet de cigarettes qui était encore à moitié plein. Et heureusement. J’étais un assez gros fumeur et je pouvais facilement me faire un paquet par jour, surtout lorsque j’étais stressé ou lorsque je m’ennuyais à mourir.


- T’en fais pas ! Je suis pas barbare à ce point. Je pourrais le voir plus tard ?

J’allumais la cigarette après avoir prononcé cette phrase entre mes lèvres, me plaçant à la fenêtre à battants que j’ouvrais légèrement. La seule fenêtre non éclatée de toute la maison, sûrement. Une chance qu'elle n'était pas bloquée par le froid et la saleté qui s'était accumulée entre les battants et l'encadrement. je tirais longuement sur la cigarette, me familiarisant de plus en plus à la présence du jeune garçon, à l'ambiance de la maison qui ne me faisait plus rien, au calme de la forêt qui nous entourait. S'en était presque relaxant, si les souvenirs cessaient de me prendre de recours pour me faire lâcher de profonds soupirs las, rendre mon regard un peu moins vivant et surtout me faire lâcher la fumée après une vingtaine de secondes d'apnée. La chose était facilement remarquable : J'étais ... totalement perdu dans mes pensées les plus profondes, commençant à sortir petit à petit de cet état d'ivresse qui m'avait pris de court toute à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   Sam 4 Déc - 11:30

"Tu tiens bien l'alcool j'espère".... Cette phrase raisonnait dans la tête de Tetsuya. Comment dire qu'il ne tenait pas l'alcool alors que c'état ses bouteilles à lui. Ca ne tenait pas vraiment la route tout ça...
Mais, il en avait l'habitude, d'être aussi bizarre. A force, ça ne le choque plus de ne pas être comme tout le monde. Quoique, il ne voulait pas être comme tout le monde. Car être comme tout le monde, signifie de pas être intéressant et donc, on fini toujours par se lasser de vous.

- Je ne tiens pas énormément l'alcool... Mais, je peux faire un effort... Et rester le plus sobre possible..

En disant cette phrase, il venait tout d'abord de se vendre en disant que l'alcool n'était pas son fort. Puis, lui seul savait ce dont il était capable quand il était sous l'emprise de l'alcool. Pas qu'il était violent non, ni dans un coma éthylique au bout du deuxième verres non plus. Mais, il devenait tellement bizarre, que parfois, il déshabillait les gens. Oui, il les déshabillaient ou parfois les embrassaient même...
Comportement bizarre en soit en gros. Mais, il n'y pouvait pas grand chose, il s'en rendait à peine compte quand il fessait ça. Mais, les souvenirs ne le quittait pas, il n'oubliait jamais rien.
D'ailleurs, parfois il se demandait comment il avait fait pour rester pure... M'enfin ce n'est pas très important pour l'heure.

Là, il devait plutôt chercher quoi faire avec Kevin... C'est dans ses moment là où il voulait que Ruki soit avec lui. Ruki, même si c'est étonnant vue que c'est le nom d'un de ses rares amis de l'orphelinat, est en réalité sa basse. Etonnant vous direz, mais Tetsuya a toujours appelé son instrument comme cela. Puis, c'est un très bel instrument, une basse de couleur bordeaux, avec gravé le nom de son propriétaire en japonais sur le manche, en blanc ainsi que la silhouette d'un chat.
Pourquoi tout ça pour une basse ? La réponse est bien simple. Cette basse est presque tout pour lui. Quand il se sent trop seul ou triste, jouer et chanter suffit à le faire sourire. Même si ses paroles sont toujours très triste et lourde de sens... Comme celle qui décor le mur en face de lui. Mais, les paroles de Kevin le firent revenir parmi le monde des vivants.

- Oui... Tu peux le voir...

Un petit sourire étira ses lèvres en même temps qu'il s'avançait vers le vivarium pour en extirper le serpent et l'enrouler autour de son cou en un geste habitué.
Il aimait se serpent qu'on lui avait offert il y a sept ans.


- J'espère que tu aimes les serpents quand même...

Son sourire s'agrandit puis, il s'approcha de Kevin et posa la tête du serpent sur son épaule. Celui-ci s'enroula autour de son cou sans le serrer pour autant.

- Il est très gentil t'en fais pas, il n'étrangle pas et ne mord pas... Il aime juste aller sous les t-shirt et parfois dans les pantalons...

Ou, comment rassuré à la façon Tetsuya Miyazaki. Mais bon, autant le dire tout de suite.... Kei était un pervers de première. Et pour une fois qu'il ne le fessait pas à lui mais à Kevin, ça devenait franchement plus drôle. Surtout qu'il avait hâte de voir la tête de son nouvel ami en voyant de quoi son serpent est capable.
Et il rit même en voyant le dit serpent s'introduire sous le haut de Kevin, oui, il avait vue juste. Encore une fois. Il devait garder ça en mémoire... D'ailleurs, il sortit son téléphone portable et commença à filmer tout ça en prenant de son autre main une bouteille. Tenir l'alcool ou pas, il voulait s'amuser. Et, il pensait qu'avec Kevin, il s'amuserait plus que bien.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

To be or not to be ~ That is the question [PV Tetsuya =3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond Clouds and Lollipops :: Extérieur et Alentours :: Maison abandonnée-
Sauter vers: