AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Une mélancolie ~ { Libre }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Ven 24 Juil - 19:18

Est-ce que c'était par ennui ?

Il ne le savait même plus lui même en fait... Tout ce dont il se souvenait, c'est qu'une grande... mélancolie c'était emparée de son corps et de son esprit. Aucuns souvenirs, aucunes raisons... c'était juste de la tristesse pure et dure qui l'avait envahi en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. A peine avait-il finit son dernier bouquin en date, que cette chose l'avait prise sans crier gare. Cela ne lui arrivait que peu, vraiment peu mais lorsque ça le prenait, rien ne pouvait l'en tirer, pas même son violon ou une lecture intéressante.

Maintenant, la seule chose qu'il pouvait constater c'est qu'il avait l'air bien malheureux...
Que pensait donc cette vieille dame qui avait l'air de l'observer avec perplexité depuis qu'il était apparu dans son champ de vision ? Il devait donner l'air de quelqu'un qui était perdu, et c'était effectivement ça. Son regard semblait vide de toutes émotions, même si ses yeux étaient portés sur la fenêtre de cet autobus, c'est à peine si ils voyaient le paysage défiler. Qui avait-il a observer de toute façon ? Rien. Absoluement rien. Les seules pensées cohérentes que ce jeune homme en perdition avait était : " qu'est-ce que je fais là ? " Parce que oui, tout ce qu'il avait trouvé à faire, lorsque cette mélancolie c'était installée, cela avait été de sortir de cette chambre qui lui paraissait sans vie, et ce, depuis qu'il y vivait lui même. Il avait toujours envié les chambres en bordel intégral, avec des affiches aux murs, des photos, des souvenirs... Ces chambres aux couleurs éclatantes et où les rires aiment bien s'installer... Lui, n'en avait jamais eu de telle, sauf chez lui, son vrai chez lui. La maison de sa mère.


Ensuite, après être sorti de cette pièce qu'il commençait à haïr, il marcha le long du couloir, une main posée sur le mur comme pour se guider dans les grands labyrinthes de ces histoires fantastiques qu'il aimait tant lire. Avait-il croisé des gens de l'internat ? Il n'en savait strictement rien et même la pensée d'avoir été impoli envers un surveillant ou un élève ne lui fit pas avoir quelconque émotion sur son visage ou même dans ses yeux. Quel avait été son chemin ensuite ? Il avait parcouru le salon pour se rendre à la porte d'entrée... Il n'avait non plus aucuns souvenirs du temps qu'il faisait dehors, mais son jean et son simple t-shirt noir lui convenait parfaitement.

Tout ça pour dire, que maintenant, il se trouvait assis dans ce bus, la tête posée contre la vitre, les yeux rivés dehors. Il avait remonté une de ses jambes sur le siège – pas très poli mais cela le mettait à l'aise comme position- et avait posé sa main sur sa cheville. Ses cheveux le chatouillait légèrement sur le front et sur les joues, ce qui l'obligeait souvent à devoir porter son autre main pour les recaller correctement. Il n'allait pas quelque part ou plutôt... il n'avait pas de destination précise, il avait pris un billet de longue distance et seul lui et sa raison pouvait savoir où cela le mènerait. Non, Ezechiel n'allait pas bien. C'est peut-être dans ces moments là qu'on aimerait avoir quelqu'un à qui parler mais ici, un trajet en bus remplacerait cette présence que Zec n'avait pas à ses côtés. Un léger soupire s'échappa d'entre ses lèvres. Il avait vraiment horreur de ces moments où cette mélancolie et cette tristesse remplaçait son beau sourire qu'il s'était juré de garder tout le temps, pour sa mère entre autre. Ces souvenirs là aussi le hantaient, plus que ce qu'il voulait bien laisser paraître.

C'est donc dans cette position, les yeux vides rivés sur le lointain et sa raison ailleurs qu'Ezechiel continua son voyage vers une destination toujours inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Sam 25 Juil - 11:57

-...pfff...ennui...-

Marmonna une certaine tête blonde, un air blasé, tout en marchant le long d'une route calme.

Plus tôt dans la journée, il avait quitté sa chambre, un espace ou les teintes principales était ... le noir, pour aller se dégourdir quelques peu les jambes.

Oui, il s'ennuyait.

Oui, le ménage rigoureux de sa chambre ne l'avait assez occupé.

Il avait même d'ailleurs pensé à aller dans la cuisine de l'internat... mais c'était finalement ravisé, de peur de se faire repérer de d'avoir une colle ou autre punition...

Il tira faiblement sur le col de sa chemise couleur de jais pour la rajuster. Une longue chemise sombre tombant jusqu'à sa taille et aux manches longues, malgré la chaleur.

Il n'avait jamais vraiment aimé les teinte claires et colorées... ça lui faisait presque mal aux yeux.

Il continua de marcher un moment jusqu'à arriver à un arrêt de bus. Il s'arrêta, se posant un instant quelques questions sur l'endroit où il voudrait aller...

Il avait déjà dépassé le parc et l'internat depuis un moment , et il n'avait pas vraiment envie de faire demi-tour...

La ville?

Il ne se rappelait pas vraiment y être déjà allé... Mais continuer à pied risquerai d'être long et fatiguant... Autant prendre un transport en commun. Même si il ne savait pas vraiment où il voulait aller, il pourrait toujours s'arrêter quelque part et prendre un autre bus en sens inverse...

C'est sur cette pensée qu'il attendit sagement le véhicule qui s'arrêterai à l'arrêt. Il était seul à attendre...

Une dizaine de minutes plus tard, le bus arriva enfin. Sora monta en silence, paya sa place et se mit en quête d'un endroit stratégique en attendant de savoir où il descendrait...

Il opta pour une place assise, à côté d'un garçon, d'environ son âge, aux cheveux de jais.
Sora ne fit pas attention au garçon à côté de lui en premier lui, fixant le sol, il grimaça un peu en remarquant le bas de son jean noir un peu trop long qui touchait terre. Il releva donc une jambe après l'autre pour rouler un peu le bas de ce jean récalcitrant.

Puis, il se rassit normalement dans son siège. Sa frêle et maigre carrure donnait l'impression qu'à chaque coup de freins trop violent du conducteur, il pourrait se briser. Il fixa le ciel par la fenêtre, comme fasciné.

Un visage enfantin oui. Il fixait le ciel comme un gosse regarderai un cadeau un matin de noël.

Puis, un tournant brusque du bus le fit tomber contre son voisin. Il se sentit rougir , n'osant bouger sur le coup en murmurant un petit :-...d..Désolé...- de sa voix claire et musicale.

Il se risqua à jeter un regard vers l'adolescent contre qui il était tombé, son regard cristallin de fixa sur les yeux de l'adolescent... Un regard d'ambre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Sam 25 Juil - 14:54

Depuis combien de temps était-il là ? Il n'en savait strictement rien et à vrai dire, il s'en fichait comme de la dernière pluie. Quoique non, il adorait voir la pluie tomber et surtout, l'écouter. Mais cela, c'est une autre histoire encore. On aurait pu croire à une statue en fait, totalement figée ou plutôt... givrée, car ici, c'est plutôt la tristesse qui l'avait refroidi, son corps et son coeur. Il ne bougeait pas, à part sa main pour remettre ses cheveux en place et son torse qui se soulevait assez faiblement sous la respiration régulière qu'il avait adopté.

Son front était posé sur la vitre depuis tellement longtemps, qu'il en devenait froid et une personne normale aurait déjà changé de position ou du moins aurait retiré sa tête de la vitre, de peur d'attraper un rhume peut-être ? Cela arrive si vite de prendre froid.
Ezechiel ne vit ni ne sentit le jeune homme qui venait de prendre place à ses côtés. Il était bien trop loin, quelque part dans ses pensées que pour le remarquer en fait, sinon, en temps normal, il n'aurait pas manqué de le regarder et de lui souhaité le " bonjour " avec son beau sourire qui aujourd'hui, avait disparu de son visage. Peut-être aurait-il remarqué la passion qui avait l'air de dévorer le jeune homme pour le ciel.


C'est vrai que Zec aussi aimait l'observation de ce dernier, surtout la nuit ou les étoiles parcouraient le ciel et la lune était aussi ronde que cela était possible. C'était assez magnifique et c'était dans ces moments là qu'il observait les étoiles et qu'il souriait en se demandant si sa mère en faisait partie. Mais un ciel noir, totalement, sans lune ni étoiles... Cela aussi lui plaisait, c'était un peu comme si on avait interposé un voile noir entre la terre et le ciel comme pour... cacher un secret très important aux yeux du monde, et lorsqu'il n'avait rien à faire, c'est à la nature de ce secret que Zec aiamit penser, il s'imaginait un tas de chose plus improbables les unes que les autres.

Ce n'est que quand le chauffeur de l'autobus freina et qu'il sentit quelque chose ou plutôt, quelqu'un, lui tomber dessus qu'Ezechiel sursauta légèrement et qu'il tourna à peine les yeux vers le blond qui lui murmura un petit " désolé " tout timide et bégayant. Quelle aurait été sa réaction en temps normal encore une fois ? Il l'aurait aidé à se remettre droit et se serait encquit de savoir si il ne c'était pas fait mal mais là, l'envie lui manquait cruellement. Il le regarda alors un peu, sans vraiment le voir en fait et retourna sa tête vers la vitre, reposant son front contre celle-ci, toujours gelée.

Un léger soupire s'échappa à nouveau d'entre ses lèvres et sa mélancolie ainsi que sa tristesse le submergèrent encore plus à un point que son souffle, si régulier jusque là, devint à peine persceptible comme si l'air lui manquait. D'ailleurs, son visage palissait à vue d'oeil et ses yeux devinrent encore plus ternes et vides. Mais cela, ça ne dura qu'une fraction de secondes si on pouvait dire. Il aurait vraiment fallu être observateur pour remarquer ce qui venait de se produire car Zec reprit des couleurs juste après et son souffle se refit régulier comme la minute avant. Il souffla alors un bon coup. La seule chose qui ne disparissait pas, c'était evidemment le poid que tout ceci lui mettait sur le coeur, qu'il commencait avoir très gros d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Dim 26 Juil - 13:04

Sora écarquilla faiblement les yeux en voyant le regard de l'adolescent...

Vide

Il se remit droit, à sa place, rapidement. Mais il ne pouvait s'empêcher de continuer de regarder le brun... Son regard lui rappelait quelque chose de bien familier...

Des yeux de mort.

Du moins, des yeux vides. Sans attaches. Comme si l'âme elle même avait quitté le corps de la personne...

Sora se mordit fort la lèvre inférieure, inquiet, lorsqu'il remarqua la pâleur du visage du garçon... ça ne dura que peu de temps... mais il l'avait remarqué.

Le brun reposa sa tête contre la vitre...

Sora avait l'impression que son être entier émanait de mélancolie...
Le garçon aux yeux azur eut très envie de serrer l'adolescent dans ses bras... Comme une attache qui pourrait ramener ne serait ce qu'une étincelle de vie dans ce regard d'ambre...

Mais il ne bougea pas.

Ce n'était pas correct. ça ne se faisait pas. Serrer dans ses bras un garçon qu'il ne connaissait pas...Impensable...

Sora leva sa main, fébrilement, tremblant presque, hésitant. Puis il l'a posa sur l'épaule du brun.

Un simple geste.

Mais il avait l'impression que ça ne suffirai pas... Comme si l'âme du garçon se perdait petit à petit... disparaissant...

Alors... il posa son front contre l'épaule de l'adolescent, tout doucement, et murmura:

-...Ne part pas.-

Il ferma les yeux, n'osant plus croiser le regard du brun. Honteux.

Pourquoi avait-il fait ça?
Il ne le connaissait même pas... Mais l'idée que celui-ci se perde dans sa mélancolie lui serrait le coeur.
Peut être voulais t'il retirer ne serait ce qu'un peu de poids du coeur du garçon... Pour que ce soit plus supportable pour celui ci?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Dim 26 Juil - 14:54

Totalement perdu... Oui, c'était son état actuel et ce n'était vraiment pas près de s'arranger. Mais pourtant, quelque chose lui ramena légèrement les pieds sur terre. En fait au départ, il ne l'avait même pas senti. C'était à peine si il avait perçu qu'on l'avait touché. Parce qu'en fait, la main du jeune blond était aussi légère qu'une plume. Aussi légère mais pourtant, c'est ce qui permit à sa mélancolie de partir, petit à petit mais pour l'instant, il ne s'en rendait pas compte.

C'est surtout lorsque le jeune homme mis son front contre son épaule et qu'il murmura ces trois petits mots que la conscience revint au brun. Il tourna lentement la tête, délaissant sa vitre gelée et il pose les yeux sur ce petit blond qui apparement, avait une sorte de... honte ? Ezechiel ne comprit pas vraiment pourquoi mais il fallait dire que beaucoupe de chose lui échappait depuis ce matin. Il continua donc d'observer cette personne toujours contre son épaule et il réfléchit un instant. Le connaissait-il ? Il n'en avait pas l'impression... Qui était-il dans ce cas ? Et pourquoi lui avait-il dit ces mots surtout... Partir... oui c'est vrai, il aurait aimé partir, loin de tous ces sentiments qui le submergeaient un peu trop et loin de cette solitude qu'il ressentait de plus en plus maintenant. Encore une fois, sa respiration se fit un peu plus forte, haletante même et il essaya de se calmer bien vite pour ne pas sombrer un peu plus dans cette détresse qui lui étreignait le coeur. Il reposa son front contre la vite en fait... comme si le jeune homme ne lui avait rien dis mais il ne put pas longtemps aire autant d'impolitesse et puis, ça l'intriguait assez en fait. Il reporta donc son attention sur lui, une fois encore et demanda d'une voix un peu cassée, elle aussi dénuée de sentiments.

-Qu'est-ce que cela pourrait bien faire ?

Il le pensait sincérement. Qu'est-ce que cela pourrait bien faire si il partait –dieu sait où d'ailleurs- et si il ne revenait pas ? Il n'avait plus de famille et les seuls amis qu'ils avaient ne lui écrivaient plus ou alors étaient à l'internat et avaient bien d'autres choses à faire. La chose que voulait vraiment savoir Ezechiel, c'était pourquoi ce petit blond s'occupait de lui... enfin non, plutôt pourquoi il lui apportait un intérêt. Parce que, ce n'est pas qu'on avait pas envie de parler au brun mais lorsqu'on voit un adolescent prostré et vide de tout sentiments, on a pas forcément envie d'engager la conversation, pas même sur la pluie et le beau temps. Cependant, Zec était bien incapable de dire un mot pour le moment, à part la courte phrase qu'il venait de prononcer.

Il restait juste bête, là à observer le blond qui plus tard, il nommerait Sora. Il pencha légèrement la tête et soupira. Pas d'ennui, plutôt de lassitude. Il n'avait pas non plus envie qu'on ai pitié de lui, cela, il ne le supportait pas et ça ne ferait que le plonger un peu plus dans les abysses de la tristesse. Tout le monde, toujours... durant toute ces années ça avait été comme ça. De la pitié. A croire qu'ils étaient tous incapable de ressentir autre chose à son égard. Il n'en avait jamais demandé et n'en voulait vraiment pas. De la compassion peut-être oui, cela ne lui aurait pas fait plaisir mais plus que cette chose qu'est la pitié. Etait-ce vraiment ce sentiment que le blond nourrissait pour lui ? Il n'en avais pas vraiment l'impression mais mieux valut être sûr avant de faire quelconque bêtises.

C'est donc comme ça, qu'il attendit d'entendre la réponse que cette personne pourrait bien lui donner et par la même occasion, voir enfin ce visage qui apparement s'inquiètait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Dim 26 Juil - 18:05

-Qu'est-ce que cela pourrait bien faire ?

A ces paroles, Sora sentit son coeur lui faire mal... Comme si des bouts de verre s'étaient plantés dans son coeur... Et s'enfonçaient... Lentement...

Il se mordit encore fort la lèvre inférieure, à se faire mal, mais il s'en moquait.

Qu'avait-il à se méler des affaires d'un inconnu aussi?
Pourquoi s'inquiéter d'une personne qu'il ne reverrai problablement jamais?

Mais, il éprouvait comme... de la ... pitié?...non... Surtout pas... Et il se serait detesté lui-même d'éprouver quelque chose d'aussi affreux à ses yeux... mais...il ressentait...de la...sympathie, pour le brun.

Sora releva doucement la tête , et son regard azur, bleu comme un ciel de beau temps, mais empreint de tristesse, croisa celui d'ambre de l'autre garçon.

Sa voix se fit faible mais audible:

-...Je m'en voudrais... Je m'en voudrais comme jamais... si tu partais comme ça... dans ta mélancolie...-

C'était un caprice à ses yeux... Un caprice égoïste... Mais il ne pouvait pas rester comme ça... Sans rien faire...

Le petit blond avait peur... Oui.. Il avait peur... Il était terrorisé même... que ses paroles n'aie point d'impact...

Il n'avait pas l'habitude de s'imposer comme ça... D'imposer ses sentiments... C'était quelque chose qui lui semblait interdit...

Mais chaque interdit à son lot de tentation.

Et il avait cédé.

Rester stoïque.
Ne pas prendre compte de ses propres sentiments et émotions.

C'était ainsi qu'il avait choisit de vivre.

Et avoir avoué qu'il s'inquiétait...qu'au fond il éprouvait de la sympathie pour ce garçon lui était trés dur... Mais il décida de prendre sur lui.

Il continuait de fixer le brun dans les yeux, son regard plongeant dans le sien, comme en une autre tentative de lui redonner vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Lun 27 Juil - 13:33

Ezechiel fut surpris. En effet, la surprise fut le premier sentiment à part la tristesse et la mélancolie qui se fit ressentir dans tout son corps et bien au delà depuis le début de cette journée que l'on pouvait qualifiée de maudite pour le brun. Ce jeune homme blond... Pourquoi ? Pourquoi Zec lisait-il autant de tristesse dans ses yeux ? Est-ce que c'était de sa faute... Ezechiel n'en savait rien mais cela lui fit mal de voir ce beau garçon avec une expression comme celle-là. C'était un magnifique sourire qui devrait orner le visage du jeune blond et pas un regard emplit de tristesse. Tristesse que Zec ne comprenait toujours pas d'ailleurs. Pour lui, c'était tout à fait impensable que quelqu'un ressente de la tristesse pour lui, que quelqu'un, s'inquiète à ce point là.

-...Je m'en voudrais... Je m'en voudrais comme jamais... si tu partais comme ça... dans ta mélancolie...-

Le brun écarquilla les yeux et son souffle se fit d'un coup un peu plus erratique. Comment... comment ce petit blond pouvait-il lire si bien en lui ? Bon d'accord, il fallait être aveugle ou avoir l'envie de ne rien voir pour ne pas remarquer que quelque chose clochait chez Zec aujourd'hui. Mais lui, pourquoi trouvait-il exactement ce qu'il ressentait... et surtout, il se demandait pourquoi cette phrase. Ezechiel en était maintenant sûr, il ne connaissait pas ce jeune garçon donc pourquoi celui-ci s'inquiètait-il tant à son sujet ?

Mais d'un côté, cela fit naître une immense joie dans le coeur du beau brun. C'était assez indescriptible comme sensation mais oui, de la joie chassait petit à petit sa tristesse et sa mélancolie. Son teint redevint plus coloré, sa peau blanche reprenant une belle couleur et non celle d'un mort et ses yeux... ses yeux reprirent une lueur de vie. La couleur ambre qui caractérisait son regard redevint plus vif et éveillé. C'est alors qu'il se produisit quelque chose que même Zec n'aurait pu prévoir. Un sourire. Tout simplement, un sourire vint s'afficher sur son visage. Oh biensûr, il était encore tout petit, discret voir même timide mais il était bien là.

En s'en redant compte, Zec porta une main à sa bouche, comme si il avait fait quelque chose de mal mais encore une fois, c'était la surprise qui prédominait surtout dans ses émotions. Quoique à égal distance avec la joie qui continuait de s'insinuer dans toutes les petites parties de son corps. Encore une fois, une ribembelle de questions fit surface dans l'esprit du brun. Comment, alors que ni violon ni livres n'y était arrivé, cet inconnu sortit de nulle part avait-il pu lui redonner le sourire ? Il n'en savait srictement rien mais ce qu'il savait, c'est qu'i ln'avait pas envie de se prendre la tête avec ça. Pas pour le moment en tout cas et donc, il se secoua un peu la tête comme pour remettre ses idées en ordre et il ouvrit la bouche pour parler. Seulement, sa gorge était un peu sèche donc il du refermer la bouche pour avaler une bonne fois et cette fois-ci, des mots sortirent d'entre ses lèvres.

-...Merci...

En effet, ce n'était pas des mots mais un mot. Mais ce mot, ne voulait-il pas tout dire ? Pas besoin de long discours pour éprouver sa gratitude, si un mot comme celui-ci est dit avec tout la sincérité dont est capable la personne alors il n'y a besoin de rien de plus. Il continua donc d'observer ce petit blond. Cette fois, désireux d'en savoir un peu plus sur lui. Pas vraiment pour mettre des réponses sur ses questions mais par pur et simle curiosité, un trait de caractère assez marqué chez Zec. Cependant, il n'oa rien ajouter de plus, pas par peur mais il ne voulait pas briser le silence qui d'était installé. Un silence agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Lun 27 Juil - 23:39

Sora écarquilla faiblement les yeux en remarquant la lueur dans le regard ambre de l'adolescent.

Il se retint à grand mal de soupirer de soulagement lorsqu'il vit que les joues du brun avaient reprit des couleurs.
Sora aurait presque cru que le garçon aurait fait un malaise si il avait continué à pâlir comme ça.

Et il se passa quelque chose que le blond n'aurait pu croire voir sur le visage du brun, qui était si mélancolique un peu plus tôt...

Un sourire.

Petit. Discret. Il avait presque fallit ne pas le voir.

Mais ce faible sourire lui fit accélérer les battements de son coeur.

Et le sourire disparut du champ de vision de Sora aussi vite qu'il était apparu lorsque le garçon posa sa main sur sa bouche, avec un air qui rappellait au blond, celui d'un enfant ayant commit une faute.

Sora prit doucement entre ses doigts le poignet du brun, éloignant lentement la main, comme pour se convaincre qu'il n'avait pas imaginé ce sourire.

-...Merci...

Le blond savait qu'il n'aurait pas besoin d'un long discourt.
Et ce simple mot fit apparaitre un léger mais doux sourire à ses lèvres.

Et il se remit à sa place. Ses geste lents, comme pour ne pas effrayer le brun... Tel un petit animal égaré.

Sora se rendit alors compte de ce qu'il avait fait et dit.

Géne.

Ses joues à nouveau rougie , il toussota doucement, plus pour reprendre contenance qu'autre chose et murmura faiblement, hésitant:

-...mh...je...je m'appelle...Sora Renji...Et...toi?-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Jeu 30 Juil - 15:19

Ezechiel regarda le jeune blond se remettre à sa place avec des gestes que l'on qualifierait plus de ... prudents que de lents. Comme si il se trouvait face à un chaton perdu, qui tremblait de tout ses petits membres à cause de la peur. Cela fit sourire un peu plus le brun qui cette fois, ne cacha pas son sourire. Il arrivait enfin à se sentir mieux, comme si le poids sur sa poitrine s'en allait petit à petit bien sûr, il ne pouvait pas changer d'une seconde à l'autre non plus. Il continuait d'observer le jeune homme qui faisait tout apparement pour ne pas l'effrayer. Zec aurait bien pu lui dire qu'il n'y avait pas de quoi agir ainsi mais il ne voulait pas perturber le blond et puis, cela l'amusait beaucoup comme comportement. Il ne se moquait pas du tout, non, il ne fallait surtout pas le prendre dans ce sens, mais il adorait voir son homologue agir avec tant de finesse pour une raison qui en fait était loin de ce que le brun ressentait.

Ensuite, il vit les rougeurs que commençait à avoir le blond. Des personnes, lorsqu'elles rougissent, on a plus envie de rire d'elle car cela jure beaucoup avec leur visage ou la couleur de leurs cheveux. Mais sur cet inconnu, Zec trouva cela tout simplement mignon. Il avait l'air encore plus fragile comme ça, et encore, il en fallait beaucoup pour que son apparence le rendre plus fragile encore que ce qu'il ne paraissait. En tout cas, son sourire s'agrandit encore -car oui, c'était possible désormais- lorsque le blond émit un petit toussotement qui était loind d'être dû à un coup de froid mais plutôt à une réaction de gêne, ce qui coincidait parfaitement avec la nouvelle teinte rouge qu'arboraient ses joues maintenant. Zec remit alors de ses propres mèches de cheveux derrière son oreille et il pencha la tête joyeusement lorsque sa nouvelle rencontre se présenta enfin.

-...mh... je... je m'appelle... Sora Renji... Et... toi ? -

C'était dis avec si peu d'assurance que cela en fit rire le brun qui se demandait si il avait l'air de vouloir le manger ou peut-être était-il plus impressionnant qu'il en avait l'air... Un léger rire, discret, pas non plus une exclamation de joie intense. Juste l'expression d'un amusement passager comme il le faisait bien souvent. Il posa alors son coude sur le rebord de la fenêtre du bus et posa sa tête sur son poing fermé. Il le regarda un petit moment sans répondre, le jaugeant du regard mais pas méchament ou moqueusement une fois encore, juste une simple observation. Il daigna enfin répondre de peur que Sora –il connaissait son prénom maintenant- n'explose d'une quelconque façon à cause de lui, vu qu'il ne répondait pas.

-Moi, c'est Ezechiel Aïno, enchanté de te rencontrer...

Et c'est vrai, cela était dit sincérement. Certaines personnes ne pense jamais les trois-quarts de ce qu'ils disent mais Zec lui bien. Surtout dans ce cas où il était plus que ravi d'avoir rencontrer ce jeune blond. Grâce à lui, il arrivait enfin à sourire, sa journée maussade et triste paraissait déjà assez loin et le poids du matin disparaissait de plus en plus, bientôt, il finirait certainement pas disparaître. Il ferma légèrement les yeux et pensa à tout ce qui venait de se passer. Toujours un peu chamboulé d'une rencontre si innatendue, il ne put cependant retenir une question qui lui tournait dans la tête depuis le début, bien qu'il ait essayé de l'occulter de son esprit. Il se laisse donc aller, la posant, tranquillement. C'était un simple fait de curiosité et il voulait véritablement une réponse. Il rouvrit donc les yeux pour le regarder avant de parler.

-Pourquoi ?

Bien des personnes n'aurait pas compris. Mais Zec, lui savait, que Sora comprendrait. Ce pourquoi aurait pu signifier bien des choses mais le brun ne voulait qu'une réponse :
" Pourquoi m'avoir aidé ? " ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Jeu 30 Juil - 18:24

Lorsque le brun se présenta, Sora eut un petit sourire amical:

-...Enchanté aussi...Ezechiel-san...-

Le blond continuait de regarder Zec du coin de l'oeil au travers de ses méches blondes.

Il sentait le regard du brun sur lui et ça le génait quelque peu. Lui qui avait l'habitude de sonder les autres du regard sans que ça ne soit réciproque, voilà que ça arrive!
ça ne le dérangeait pas non, ça lui donnait en fait ... un sentiment d'importance, d'être observé étrangement.

Il n'eut pas le temps de s'attarder sur ces pensées qu'il entendit Zec dire:

-Pourquoi ?

Sora fronça faiblement les sourcils, l'air pensif.
Il se doutait que Zec parlait du fait de l'avoir aidé... bien que le blond ne pensait pas avoir fait grand chose...

Pourquoi?
Oui...pourquoi? Sora en doutait lui même...
Il réfléchit un moment avant de répondre doucement, presque un murmure:

-...Je ne sais pas trop non plus...je...n'aime pas... voir les gens autour de moi triste... c'est égoïste je sais... mais... je veux juste... des sourires... de la joie , pour les autres...-
Il resta à nouveau pensif quelques secondes avant de continuer:-...j'avais l'impression...que je devais...te tirer de ta mélancolie... impulsion étrange oui... mais je n'ai pas su faire autrement.-

Sora garda la tête baissée, se triturant faiblement les mains.
Il n'avait pas non plus l'habitude de parler autant... et craignait d'avoir trop parlé pour ne rien dire...
Il se mordit faiblement la lèvre inférieure... son regard azur fixant le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Ven 31 Juil - 14:08

Tout d'abord, le jeune brun tiqua légèrement au " Ezechiel-san " que venait de prononcer Sora. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait entendu son prénom en entier et cela lui fit un petit choc si l'on peut dire. Pas que ça le dérangeait, ce n'était pas vraiment ça mais cela lui fit juste une impression plus que bizarre. Comme si... il ne s'appellait plus comme ça et pourtant dieu seul sait comme il adorait son prénom, un prénom que sa mère avait choisi. C'est pourquoi il ajouta vite avant de continuer.

-Appelles moi Zec...

Oui, il adorait son prénom mais il avait toujours l'impression que lorsque quelqu'un le prononçait en entier, il mettait une sorte de barrière inexplicable entre eux et le brun n'aimais pas du tout ça, même avec de nouvelles connaissances comme Sora aujourd'hui. Quand il avait demander " pourquoi ", Zec put observer l'attitude de son homologue. Il avait pris un air pensif comme si, lui même ne savait pas pourquoi il l'avait aidé, cela étonna le brun d'ailleurs, quoique lui aussi il aidait les gens sans vraiment trop savoir pourquoi à la base. Au début que le jeune blond s'était mis à parler, Ezechiel eut assez bien de mal à l'entendre. Depuis tout petit déjà, il avait un problème d'ouïe. Non, il n'était pas mal entendant mais c'était comme ça, on devait lui répéter cinq fois la même chose parfois alors que son odorat, au contraire de son ouïe, était beaucoup plus dévelloppé que ses autres sens. Il n'en voyait pas l'utilité d'ailleurs.

Donc, il dût vraiment se concentré sur ce que le blond disait, jusqu'à en fermer les yeux pour entendre jusqu'à la plus petite baisse de voix. Encore une fois, il fut bien surpris de sa réponse. Il trouvait cela bien étrange de rencontrer quelqu'un qui... pensait comme lui ? Oui, c'était peut-être ça en fait, Sora pensait comme lui et cela lui faisait une drôle de sensation. Quand il eut fini de parler, Ezechiel rouvrit les yeux et le regarda. Il remarqua d'abord les mains du blond, il était en train de se les triturer et le brun crut même qu'il allait se démembrer les doigts si il continuait de jouer comme cela avec. Encore une fois, il remarqua le petit air gêné qu'avait pris son homologue, peut-être même honteux ? Oui, cela s'en rapprochait également. Mais pourquoi ? Zec avait un peu de mal à comprendre cela par contreet il l'aurait bien demander au blond mais il avait peur de le mettre encore plus mal à l'aise. Peut-être avait-il fait ou dit quelque chose de mal après tout... Il n'en savait rien mais espérait que Sora n'en prendrait pas compte pour le juger si c'était véritablement ça.

Pourquoi s'inquiètait-il de tout ça aussi ? ... Cela n'allait pas changer véritablement sa vie. Mais... sait-on jamais en fait, car la moindre petite rencontre, et cela était ce que pensais Zec, pouvait changer le cours des choses, de la vie de plusieurs personnes et même le destin. Beaucoup de personnes croit que le destin ne peut être changé, qu'il est " là " pour nous guider dans la vie mais cela est faux, totalement faux, en tout cas pour le brun. Pour lui, on pouvait toujours tout changer. Il ne suffisait que d'une chose et une seule. Le choix. Tant que l'être humain à le choix, tout peut toujours changer et cela était la vérité qu'il suivait depuis bien des années. Malgré cela, il avait fait de mauvais choix ou justement, il n'avait pas fait de choix et c'était ça qui avait détruit sa vie, son passé qu'il haïssait plus que tout aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   Sam 1 Aoû - 12:05

Il ne savait pas si Zec l'avait entendu... et Sora espèrait peut être qu'il n'avait pas entendu, ayant peur de devoir donner des explications, qui risquerai plus de l'embrouiler qu'autre chose.

Mais le silence demeura.

Ezechiel ne posait pas de questions. Sora lui en était reconaissant, même si le brun devait bien se demandait ce que arrivait à ce petit adolescent aux yeux de la couleur du ciel.

Sora releva la tête et vit par la fenêtre que le bus arrivait en ville. Il se sentit paniquer un peu, ne connaissant pas l'endroit et dit à Zec, changeant de sujet et en une tentative de détendre l'atmosphére:

-...heu...tu...avait un endroit en particulier ou tu voulais aller...Zec...?...parce que moi...- Il rougit un peu , géné avant de continuer - ...je...je suis parti de l'internat ou je loge sur un coup de tête... plus pour me vider l'esprit qu'autre chose... donc je ne sais pas du tout ou aller...et...j'ai un peu peur de me perdre vu que je ne connais pas la ville...-

Il se mordit doucement la lèvre inférieure en fermant les yeux.
La chaleur se faisait terrible dans le bus. Trop de chaleur pour Sora, lui qui n'avait l'habitude que des temps frais voire glacial.

Sora sentait presque comme la tête lui tourner...
Pourquoi?...
Peut être par ce qu'il n'avait encore pas prit de petit déjeuner ce matin... Ni diner hier soir... ni... mangé de toute la semaine.

Ce n'étais pas qu'il le faisait expres non... Juste qu'il... Oubliait. A force de rester dans la lune. Et , a force de ne pas manger, il ne ressentait même plus la faim. C'est à peine si il buvait.

Il appuya sa main contre le repose bras du fauteuil du bus et sentit un léger pincement au niveau de son doigt.

Il baissa les yeux et, posant le dos de sa main sur son genoux il la fixa.

Une légère entaille sur l'index était visible, et quelques gouttes de sang s'écoulaient. Un contraste casi irréel par rapport à la paleur de sa peau.

Il n'avait pas remarqué que le repose main était cassé et s'était coupé.

Sora s'en moquait. Et il resta figé, son regard fixant les gouttes pourpres sur son index, tout en attendant la réponse du brun à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~ Une mélancolie ~ { Libre }   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Une mélancolie ~ { Libre }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond Clouds and Lollipops :: Centre-ville :: Transports en commun-
Sauter vers: